Vous êtes ici

Un collaborateur nous parle métier, fiertés, confinement.
Cette semaine rencontre avec Stephan Hassan, Responsable Réseau Campanile France.
Une conversation entre humanité, responsabilité et optimisme

Stephan, quel est votre métier ?

Je suis responsable Réseau Campanile France. Je supervise 32 hôtels en France, ce qui représente environ 850 personnes et, en direct, 30 directeurs d’hôtels. Mon rôle n’est pas de « gérer » à proprement parler, il est d’accompagner, d’aligner... J’ai un rôle d’animateur et de facilitateur. On fait passer les messages et on accompagne la mise en place de process. On fait un métier de contact. Il faut réussir à bien connecter le siège au réseau, et dans cet exercice, les responsables réseau sont un peu la pierre angulaire. Une fonction importante car elle permet d’apporter des solutions et de trouver les bons leviers pour que les uns et les autres travaillent mieux ensemble.

L’objectif ultime : la satisfaction client et la performance. La performance de nos équipes passe par leur bien-être. Si nos équipes sont épanouies alors nos clients le seront aussi. Il faut bien connaitre les rouages de la maison pour réussir.

Personnellement, je suis rentré dans le groupe en 1993. J’ai d’abord eu un parcours de directeur d’hôtel en région parisienne, puis avec mon épouse, nous avons tenu le Campanile de Toulouse en 2012 puis le Campanile et le Première Classe de Biarritz. En 2013, j’ai eu l’opportunité d’une nouvelle fonction de directeur multi-sites. Je restais directeur du centre des deux hôtels de Biarritz et en parallèle, j’avais une mission de supervision et d’accompagnement d’une dizaine d’établissements proches du Pays Basque et en Aquitaine. En 2019, je suis passé responsable régional sur Campanile.

J’ai donc deux missions aujourd’hui : l’accompagnement de nos équipes, le développement de la performance et une autre aussi essentielle pour nous, qui est celle de renouveler les contrats de partenariat avec les propriétaires des murs.

Vos engagements, fiertés durant le confinement ?

Aujourd’hui, l’engagement c’est de réussir à travailler différemment. On est loin de nos équipes. L’enjeu majeur, c’est de rester au contact quotidiennement. Cela veut dire : s’assurer de la santé de nos collaborateurs et de leur moral d’abord. C’est la priorité. Nous devons également préserver nos outils de travail en ayant à cœur de préparer la relance qui nous l’espérons arrivera bientôt.

En fait, il y a 3 phases :

  • La première, un tourbillon, avec une annonce de fermeture, sous 10 jours, de nos établissements et de nos restaurants. Il a fallu travailler en urgence sur des process, accompagner nos équipes, les sécuriser, et mettre en place les conditions pour assurer une fermeture sereine.
  • La seconde, c’est celle où l’on se trouve maintenant : on ne connait pas la date de réouverture de nos restaurants, on gère aussi les conventions et les potentielles réquisitions de nos hôtels pour le personnel de santé et en même temps, on accompagne nos équipes au quotidien sur la préparation de l’avenir.
  • Et là, c’est encore tout un ensemble de process qui est en train d’être pensé par plusieurs collaborateurs et collègues du groupe pour préparer la troisième phase, de demain que l’on attend tous : la réouverture.

Une nouvelle étape qui va engendrer beaucoup de changements de nos comportements.
Il va falloir s’adapter à de nouvelles habitudes de consommation, notamment dans la restauration. Les maitres mots seront solidarité et adaptabilité.

Créer et conserver le lien est essentiel !
On contacte nos équipes, par mail, car ça nous permet de traiter certains sujets plus en profondeur ou bien par téléphone, j’ai au minimum un call par semaine avec les directeurs de mon secteur. Oui, l’enjeu essentiel, c’est bien ce lien qui va permettre de souder les équipes de demain.

Ma principale fierté, c’est l’implication de l’ensemble des équipes. Une solidarité que tout le monde éprouve en ces moments difficiles, et où chacun prend sa part de responsabilité. Je pense que l’on en sortira grandi, tout simplement parce que l’on va se découvrir. Ma volonté, c’est d’être réactif, dévoué et de leur offrir le support qu’ils attendent et dont ils ont besoin. Je veux jouer du mieux possible mon rôle d’animateur et de facilitateur entre les équipes opérationnelles et nos services.

Un exemple d’adaptabilité, de solidarité, et une source de fierté : j’ai proposé à mon équipe, sur leur temps de repos, de s’inscrire sur un site qui vient en aide à nos agriculteurs et à nos cultivateurs « Des bras pour ton assiette ». Nos producteurs locaux manquent en effet de saisonniers, de trésorerie et souffrent encore plus en ce moment.

J’ai été fier de voir le nombre de gens qui se sont mobilisés dans l’équipe sur ce simple appel. Fier de leur engagement.

Nous faisons partie aussi des métiers de bouche, nous sommes intimement liés à eux et il me semblait important de nous mobiliser aussi pour défendre leur cause.

Une image pour l’après-confinement ?

Si c’était un livre ce serait : « L’origine des espèces » de Charles Darwin et notamment cette phrase : « Les gagnants de demain n’attendent pas, ils s’adaptent, s’inventent et transforment les contraintes en opportunités. Ce n’est pas le plus fort de l’espèce qui survit, ni le plus intelligent, c’est celui qui sait le mieux s’adapter au changement. »

Une autre image pourrait être celle d’un voilier, je suis passionné de nautisme, et vivant en bord d’océan, c’est ma soupape de sécurité.

On vit quelque chose de complétement inédit qui est une formidable opportunité de changer les mentalités, nos modes de consommation. On est certes dans un grand groupe avec des process et c’est normal. Mais je pense que l’on doit trouver la bonne équation, privilégier le local ce qui ne veut pas dire se refermer sur nous-même... Nous devrons nous recentrer sur des vraies valeurs, continuer à être dans la bienveillance et dans l’empathie, c’est comme ça que l’on va performer.

Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin !

 

 

 

 

Actualités

Régalez-vous, même après 21h !

Posté le 22 oct 2020
parmentier-actu.jpg

Louvre Hotels Group se plie en quatre pour permettre à ses clients de se restaurer même après 21h avec la vente à emporter.

Voir la suite
Actualités

Louvre Hotels Group poursuit son développement en Europe avec le rachat de 10 établissements 7 days premium

Posté le 13 oct 2020
small_plateno.jpg

Malgré le contexte actuel de crise sanitaire, Louvre Hotels Group, deuxième groupe hôtelier européen et filiale de Jin Jiang International,...

Voir la suite
Actualités

Louvre Hotels Group lance son nouveau parcours de management « Boost Your Skills »

Posté le 30 sep 2020
bys-small.jpg

Louvre Hotels Group lance son nouveau parcours de management « Boost Your Skills »avec une première thématique centrée sur les nouveaux...

Voir la suite